PARTAGEZ VOTRE EXPERIENCE-20% remise
#28 MANGER MOINS DE VIANDE

Ce conseil est encore très controversé pour beaucoup de gens : réduire la viande. On ne peut plus nier que la consommation de viande est tout sauf durable. Pour le bien-être de notre planète, des animaux et de notre santé, nous sommes tous gagnants si chacun réduit sa consommation de viande ou même arrête d'en manger. Non seulement la production de viande contribue à la pollution, à la déforestation, au changement climatique et au gaspillage d'eau, mais elle consomme également beaucoup de matières premières et tous ces emballages sont à leur tour tout sauf durables. Votre impact environnemental sera significatif en réduisant votre consommation de viande. D'ailleurs, ce n'est pas vraiment une punition : la nourriture végétarienne est plus saine, plus variée et plus délicieuse. Je suis  en fait ni végétarien et ni carnivore, je suis flexitarien je mange de façon raisonnable et raisonné depuis des années et je peux honnêtement dire que je ne manque rien !

Pourquoi manger moins de viande est la meilleure chose que l'on puisse faire pour la planète en 2020

Le recyclage ou le fait de prendre les transports en commun (train, métro, bus) plutôt que de conduire pour se rendre au travail à la place de la voiture à un impact positif sur la planète, mais les scientifiques mettent de plus en plus l'accent sur un changement de mode de vie plus profond qui serait le plus grand moyen d'aider la planète : manger beaucoup moins de viande.

Une série de recherches publiées au cours de l'année dernière a mis en évidence l'impact considérable que la consommation de viande, en particulier de bœuf et de porc, a sur l'environnement en polluant les cours d'eau et une influence importante sur le changement climatique.

L'agriculture industrialisée et le début de la pire crise d'extinction d'espèces depuis la disparition des dinosaures font que le bétail et les humains représentent aujourd'hui 96% de tous les mammifères. Mais bien qu'ils consomment la grande majorité des terres agricoles, la viande et les produits laitiers ne représentent que 18 % de toutes les calories alimentaires et environ un tiers des protéines.

La puissante empreinte carbone que représente la viande d'élevage n'est pas la seule responsable il y a des dégâts collatéraux. La déforestation pour faire place au bétail, ainsi que les émissions de méthane des vaches et l'utilisation d'engrais, créent autant d'émissions de gaz à effet de serre que toutes les voitures, camions et avions du monde. Les pratiques d'élevage de la viande risquent d'entraîner des extinctions massives d'autres animaux, ainsi qu'une pollution importante des cours d'eau, des rivières et, en fin de compte, de l'océan.

Les scientifiques ont averti que d'énormes réductions de la consommation de viande sont nécessaires si le monde veut éviter un changement climatique dangereux. La consommation de bœuf dans les pays occidentaux doit diminuer de 90 %, remplacée par cinq fois plus de haricots et de légumineuses.

La consommation de porc, de lait et d'œufs devra également diminuer fortement, le tout à mesure que la population mondiale augmentera de 2 milliards de personnes supplémentaires d'ici 2050. Les chercheurs ont déclaré qu'il faudra passer à un régime alimentaire "flexible" pour empêcher l'augmentation de la température mondiale de dépasser la limite des 2°C fixée par les gouvernements.

Une série de mesures ont été suggérées pour y parvenir, allant d'une taxe sur la viande rouge à l'alimentation des vaches avec des algues pour réduire le méthane qui s'échappe dans leurs rots (et non les pets comme on le pense tous). Certains partisans ont encouragé la consommation d'insectes au lieu de steaks et de côtelettes de porc.

Un axe plus probable serait l'avancée du végétarisme via les viandes cultivées en laboratoire et la popularité des substituts végétaliens tels que le IMPOSIBLE BURGER, l'hamburger vegan plus vrai qu'un hamburger de viande saignante. Quelle que soit la manière dont le changement sera réalisé, il y a espoir que 2020 soit une année clé dans la refonte d'un système alimentaire mondial en panne.

Alors que la crise climatique s'aggrave...

Nous continuerons à accorder au réchauffement climatique, à l'extinction des espèces sauvages et à la pollution l'attention et l'importance urgentes qu'ils exigent. 365 REUSABLE reconnaît que l'urgence climatique est l'enjeu majeur de notre époque. Vous pouvez suivre nos conseils étape par étape en évitant d'attaquer le sujet d'un seul bloc pour ne pas être démotivé dans votre chemin vers le zéro déchet.

5 conseils pour réduire sa consommation de viande

1. LUNDI SANS VIANDE

Renoncer à la viande un seul jour par semaine signifie réduire votre consommation de viande de près de 15 %, ce qui réduit d'autant les problèmes liés à la production de viande. Une campagne mondiale visant à inciter les gens à réduire leur consommation de viande de manière réfléchie le Lundi propose des conseils et des recettes pour rendre votre journée sans viande délicieuse et satisfaisante.

2. MOINS DE VIANDE, MAIS UNE MEILLEURE VIANDE

La viande produite de manière durable à un impact environnemental moins impactant, ce qui signifie généralement qu'elle a été élevée dans des pâturages certifiés, peut être plus chère, certes, mais elle est aussi susceptible d'être plus savoureuse. Et un peu de viande peut faire beaucoup de bien. Achetez une viande de boeuf de qualité d'une petite quantité pour aromatiser une soupe à base de légumes ou de haricots. Utilisez un peu de bacon haché dans un plat de pâtes ou de riz. Prenez une saucisse et émiettez-la sur de la polenta ou jetez-la dans des tacos avec des tonnes de légumes, pour qu'elle puisse nourrir toute cette tablée affamée.

3. MANGEZ DES HARICOTS

L'agriculture animale est aujourd'hui l'un des principaux moteurs du changement climatique. La production animale représente globalement plus de gaz à effet de serre directs que tous les trains, navires, avions et transports routiers réunis. En mangeant plus d'aliments d'origine végétale au lieu de viande, nous pouvons réduire considérablement les émissions mondiales et avoir un impact positif énorme sur notre planète!
Les haricots et les légumineuses sont les fruits ou les graines d'une famille de plantes appelée Fabaceae. Ils sont couramment consommés dans le monde entier et constituent une riche source de fibres et de vitamines B. Ils remplacent aussi très bien la viande comme source de protéines végétariennes.

Les haricots et les légumineuses présentent de nombreux avantages pour la santé, notamment la réduction du cholestérol, la diminution du taux de sucre dans le sang et l'augmentation des bactéries intestinales saines.

4. PENSEZ AUX LÉGUMES COMME LA STAR

L'assiette classique est souvent remplie d'une portion de viande deux fois plus grande que celle des légumes. L'assiette moderne idéale est composée de deux tiers de légumes et de céréales complètes et d'un tiers (ou moins) de protéines animales. Pour changer cela, essayez des recettes dont l'élément principal est constitué de légumes, comme les boulettes de viande aux champignons, les courges farcies ou les steaks de chou-fleur.

5. RENONCEZ À VOTRE OBSESSION MALAVISÉE POUR LES PROTÉINES

En général, nous avons une obsession pour les protéines. Dans notre assiette à l'ancienne, ainsi qu'à de nombreux régimes à la mode et riches en protéines, nous en mangeons environ 100 grammes par jour. C'est à peu près le double de la recommandation quotidienne de 46 grammes pour les femmes et 56 grammes pour les hommes. Et les régimes à haute teneur en protéines, en particulier ceux qui sont riches en viandes rouges et en viandes transformées, sont également associés à de nombreux risques pour la santé, notamment l'obésité, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et le cancer du côlon. Comme vous consommez probablement déjà toutes les protéines dont vous avez besoin, il est en fait préférable pour vous de réduire votre consommation.

laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.