Comme vous pouvez l’imaginer et le savez peut-être déjà, nous avons beaucoup à dire sur le plastique. Notre voyage « zéro déchet » a été long et tumultueux, car comme vous le savez, le plastique est partout autour de nous et peut parfois être assez difficile à éviter.

Nous avons créé 365 REUSABLE pour vous aider à rompre avec le plastique, et bien que vous ayez fait de grands pas pour réduire votre empreinte plastique, vous pourriez trouver du plastique dans toutes sortes de choses auxquelles vous ne vous attendiez pas (comme votre nourriture- ahhh !)

Le microplastique c’est quoi ?

« Vous vous demandez peut-être « Comment ?! Pensez-y comme ceci : vous vous souvenez de ces récipients en plastique, seaux, jouets (je pourrais continuer) qui se sont cassés au bout d’un moment, alors vous les avez jetés ? Ils ont probablement fini dans une décharge où, assis au soleil, ils deviennent cassants.

600 000 tonnes de plastique sont rejetées dans la mer Méditerranée

environ 33780 bouteilles en plastique sont déversées dans la mer Méditerranée chaque minutes

Vous voyez, le plastique ne se biodégrade pas ou ne se décompose pas comme la matière organique ; il se désagrège, en minuscules macro-plastiques. Ces millions et millions de minuscules macroplastiques finissent par devenir des milliards de microplastiques, puis des billions de nanoplastiques.

Ce n’est pas parce que vous ne pouvez pas les voir qu’ils n’existent pas.
Non ! Au contraire, tout comme les paillettes, ils se répandent plus loin que vous ne pourriez l’imaginer dans vos rêves les plus fous. Ils sont consommés par notre vie marine et se bioaccumulent dans la chaîne alimentaire (c’est-à-dire par toute personne qui mange du poisson). Les fibres synthétiques de nos vêtements contiennent également des microplastiques, et lorsque nous les lavons, elles peuvent être libérées dans l’eau. Les plastiques sous toutes leurs formes peuvent s’infiltrer profondément dans le sol et affecter l’approvisionnement en eau et la croissance des cultures (c’est-à-dire toute personne qui boit de l’eau ou mange des fruits et légumes). Ils flottent également dans l’air que nous respirons – c’est amusant ! En gros, les plastiques peuvent donc être partout et partout à la fois.

5 Figure1 1 ConvertImage

Selon un rapport de l’Environmental Science and Technology de 2019, l’homme moyen consomme entre 39 000 et 52 000 particules microplastiques chaque année, ce chiffre passant à 74 000 à 121 000 si l’on tient compte de l’inhalation.

Une étude a révélé que 87% des humains participant à l’étude avaient des microplastiques dans leurs poumons et que plus de 50% de tous les humains avaient du plastique dans leur selle. On trouve de plus en plus de microplastiques dans toutes sortes d’aliments, y compris le sel et le miel, et (voici le plus important) dans la bière, les boissons gazeuses et l’eau en bouteille.

Maintenant, nous avons votre attention ? C’était le fait de la bière, n’est-ce pas ?


La lixiviation des micro plastiques

« Mais comment se retrouvent-ils dans nos aliments », demandez-vous. Tout cela est dû à un processus appelé « leaching » ou lixiviation. La lixiviation se produit lorsque le plastique est endommagé mécaniquement (écrasé, rayé, déchiré) ou exposé à la chaleur et aux rayons UV. Une étude récente a exposé une bouteille d’eau en plastique à des niveaux normaux de rayonnement UV pendant 60 jours. À la fin de l’étude, la bouteille exposée aux UV avait développé une concentration de BPA de plus de 3 000 % de ce qu’elle était au départ.

Nous savons déjà qu’il faut éviter les plastiques contenant du BPA, mais la vérité est que même sans BPA, les plastiques sont composés de toutes sortes d’autres produits chimiques dangereux qui peuvent s’infiltrer dans notre corps et notre planète. Notre corps est conçu pour manipuler ces produits chimiques à petite échelle, mais quand ils sont partout, les choses se compliquent.

Alors comment puis-je réduire mon exposition aux additifs pour plastiques ?

Le plus simple est d’éviter d’utiliser des produits en plastique. Surtout lorsqu’il s’agit de récipients pour aliments ou boissons. Remplacez les récipients Tupperware en plastique réutilisables par des récipients en verre. Utilisez une bouteille d’eau en acier inoxydable ou en verre au lieu de réutiliser des bouteilles d’eau en plastique et des bouteilles d’eau sans BPA. Évitez d’emballer les aliments dans du film plastique. Investissez plutôt dans des couvercles extensibles en silicone ou cherchez des alternatives aux sacs conservation zippé en plastique par des sacs réutilisables en silicone.

Si vous tenez absolument à utiliser des produits en plastique mais réutilisable, alors évitez à tout prix la chaleur excessive. Cela signifie que vous ne devez pas laisser votre bouteille d’eau cuire dans votre voiture toute la journée, ni mettre votre récipient en plastique à emporter dans le micro-ondes ou passer les produits en plastique au lave-vaisselle. Cette chaleur ne fera qu’accélérer le processus de lixiviation et garantir une plus grande concentration d’additifs plastiques dans vos aliments et dans votre corps.

Leave a Reply