Découvrir la différence entre vivre un style de vie zéro déchet et un style de vie à faible impact

Avec la crise climatique qui menace continuellement la planète Terre, les citoyens concernés cherchent souvent des moyens de prendre les choses en main et de réduire leur impact sur l’environnement. Ainsi, au cours de la dernière décennie, le mouvement « zéro déchet » a gagné en popularité, les blogueurs, les écologistes et les personnes influentes incitant les gens du monde entier à réduire leur utilisation de plastique, mais les critiques à l’encontre du mouvement ont récemment donné lieu à un changement d’image.
Aujourd’hui, de nombreux écologistes adhèrent au mouvement à faible impact. Mais qu’est-ce exactement que le mouvement à faible impact, et comment se compare-t-il au mode de vie sans déchets ?

Qu’est-ce qu’un mode de vie sans déchets appelé  » zéro déchet « ?

Le mode de vie « zéro déchet » vise à réduire l’impact sur l’environnement en renonçant à autant de produits à usage unique que possible, notamment en plastique. Le mode de vie « zéro déchet » implique des changements de mode de vie tels que le remplacement des produits à usage unique par des produits réutilisables (remplacer tous les objets à usages unique comme les cotons-tiges plastiques, les cotons démaquillants, les sac en plastiques, les essuie-tout …), l’achat de produits d’épicerie sans plastique, l’achat de produits de soins personnels et de nettoyage sans aucun emballage, le compostage des déchets alimentaires et une consommation moindre.

pexels polina tankilevitch 3735155
La route du zéro déchet passe par un des changements d’habitudes à réaliser étape par étape

Fondamentalement, les « zéro-déchets » visent à produire le moins possible de « déchets », c’est-à-dire de détritus, en optant plutôt pour des produits réutilisables, compostables ou recyclables. Si certains « zéro-déchet » cherchent vraiment l’or et stockent les déchets non recyclables qu’ils produisent dans une sorte de « poubelle trophée » plutôt que de les envoyer à la décharge, cette pratique est loin d’être nécessaire mais motivante pour les plus impliqués.

Contrairement à l’image parfaite que les petits bocaux de verre de déchets non compostables ont donnée du mode de vie « zéro déchet », la plupart des « zéro gaspilleur » ne produisent pas réellement zéro déchet. Ils produisent juste beaucoup moins de déchets qu’ils ne le faisaient avant d’ouvrir les yeux. L’idée de créer le zéro déchet est simplement un objectif qui guide ceux qui participent à ce mode de vie.

De nombreux « zéro-déchet » font passer leur empreinte sur la Terre à un niveau supérieur en se concentrant sur d’autres éléments que les déchets – ce qui a inspiré le récent changement d’image du mouvement « zéro-déchet ».

Qu’est-ce qu’un mode de vie à faible impact ?

Le mode de vie à faible impact est similaire au mode de vie « zéro déchet », mais au lieu de se concentrer sur les déchets, il se concentre sur la réduction globale de l’impact environnemental. Ainsi, en plus de produire moins de déchets, les personnes qui participent au mouvement à faible impact peuvent également faire des achats de seconde main, suivre un régime alimentaire à base de plantes, faire des achats locaux, faire des achats éthiques, faire pression sur leur gouvernement local pour qu’il adopte des politiques environnementales, etc. C’est en quelque sorte le prochain niveau du mode de vie zéro déchet.

Mouvement faible impact lacé par Immy LUCAS en 2018

Le terme « mouvement à faible impact » a été inventé en février 2018 par Immy Lucas, l’influenceur derrière le blog Sustainably Vegan, dans l’espoir d’aider les gens à réaliser que les déchets sont loin d’être le seul domaine à prendre en compte lorsqu’on essaie de vivre de manière durable. En plus de changer les habitudes et le mode de vie, le mouvement à faible impact concerne l’environnementalisme intersectionnel, la justice climatique et la justice sociale, selon l’Instagram du mouvement à faible impact.

pexels polina tankilevitch 3735216

Quelles sont les différences entre les modes de vie à faible impact et les modes de vie sans déchets ?

Il n’y a pas vraiment de différence entre un mode de vie sans déchets et un mode de vie à faible impact, les deux ont le même but ultime de réduire l’impact environnemental. Cependant, l’utilisation de l’étiquette « faible impact » est un peu plus précise pour la plupart des gens, car elle encourage les gens à réduire leur impact environnemental global (et à s’attaquer à des problèmes climatiques plus importants), tandis que l’expression « zéro déchet » implique que le mode de vie consiste simplement à réduire les déchets et les ordures.

Cela dit, de nombreuses personnes qui s’identifient fièrement comme « zéro déchet » se livrent à un grand nombre de ces pratiques qui n’ont rien à voir avec les déchets, comme manger végétalien, faire des achats d’occasion et adresser une pétition au gouvernement pour une législation respectueuse du climat.

Quelle que soit la phrase à laquelle vous préférez vous identifier, le fait de plonger vos orteils dans les styles de vie zéro déchet et à faible impact est un excellent moyen de réduire votre empreinte sur la Terre. Consultez nos conseils du jour et nos guides pour réduire vos déchets dans la cuisine, en faisant vos courses, dans la salle de bain et dans la maison.

365 REUSABLE

Leave a Reply